Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog de Mag

Le Blog de Mag

Menu
SAMEDI 22 MARS

SAMEDI 22 MARS

Après trois semaines de beau temps, voilà que la météo fait des siennes ! Ce matin il pleut ! Du coup à midi je me venge sur la nourriture, boudin aux pommes, du léger ! A 13 heures, une timide éclaircie pointe à l'horizon, c'est bon j'y vais.

Direction pierre de la Bauche par Saint Bonnet les Oules.

Direction pierre de la Bauche par Saint Bonnet les Oules.

Les premières bosses sont difficiles, le boudin passe mal !

Les premières bosses sont difficiles, le boudin passe mal !

Tous les prétextes sont bons pour m'arrêter, trop chaud, j'enlève un maillot, trop beau je prends une photo...

Tous les prétextes sont bons pour m'arrêter, trop chaud, j'enlève un maillot, trop beau je prends une photo...

Un vététiste me tient compagnie dans la première montée de la pierre puis il bifurque dans le bois pour faire une boucle.

Un vététiste me tient compagnie dans la première montée de la pierre puis il bifurque dans le bois pour faire une boucle.

J'arrive à proximité des fameuses antennes et je me laisse redescendre par le chemin à droite pour entamer une seconde ascension par le côté le plus technique cette fois. Il fait beau, le soleil brille.

J'arrive à proximité des fameuses antennes et je me laisse redescendre par le chemin à droite pour entamer une seconde ascension par le côté le plus technique cette fois. Il fait beau, le soleil brille.

Au lointain on voit les monts du Pilat, je bascule sur Fontanès

Au lointain on voit les monts du Pilat, je bascule sur Fontanès

Où est donc le soleil ? parti ! les premières gouttes commencent à tomber, arrivée au village, il tombe de la grêle, je m'abrite et j'attends que ça se calme, le vent s'est levé et souffle comme un dingue. j'en profite pour enfiler mon maillot et mes sous-gants. Je tente une sortie et je prends la grêle au milieu de la descente, plus rien pour me protéger ! J'arrive à Veauche trempée et transie. Mais j'ai survécu ! ha ! ha !

Où est donc le soleil ? parti ! les premières gouttes commencent à tomber, arrivée au village, il tombe de la grêle, je m'abrite et j'attends que ça se calme, le vent s'est levé et souffle comme un dingue. j'en profite pour enfiler mon maillot et mes sous-gants. Je tente une sortie et je prends la grêle au milieu de la descente, plus rien pour me protéger ! J'arrive à Veauche trempée et transie. Mais j'ai survécu ! ha ! ha !