Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog de Mag

Le Blog de Mag

Menu
2 JOURS SUR LES HAUTES-CHAUMES

2 JOURS SUR LES HAUTES-CHAUMES

Petite parenthèse avant le résumé : Vincent souhaitait partir 2 jours de Margerie au col de la Loge comme nous l'avions déjà fait, hélas pour lui son week-end n'a pas été validé et comme il ne venait pas son amoureuse n'est pas venue.

Petite parenthèse avant le résumé : Vincent souhaitait partir 2 jours de Margerie au col de la Loge comme nous l'avions déjà fait, hélas pour lui son week-end n'a pas été validé et comme il ne venait pas son amoureuse n'est pas venue.

Quand à Daniel il n'a pas roulé avec nous non plus, il avait trop mal au dos, ce n'est pas un Tamalou pour rien ! Il nous a tout de même rejoint au gîte et surtout il a amené nos sacs, ça nous a permis de rouler "léger". Ceci dit entrons dans le vif du sujet.

Quand à Daniel il n'a pas roulé avec nous non plus, il avait trop mal au dos, ce n'est pas un Tamalou pour rien ! Il nous a tout de même rejoint au gîte et surtout il a amené nos sacs, ça nous a permis de rouler "léger". Ceci dit entrons dans le vif du sujet.

Nous sommes quatre à partir de Margerie, Cathy, David, Stéphane et moi.

Nous sommes quatre à partir de Margerie, Cathy, David, Stéphane et moi.

Nous passons par Marols,

Nous passons par Marols,

Nous essayons de deviner quels sont les monts que nous voyons au loin.

Nous essayons de deviner quels sont les monts que nous voyons au loin.

Mézenc, Mont Gerbier, tout y passe !

Mézenc, Mont Gerbier, tout y passe !

On arrive à Montarcher,
On arrive à Montarcher,

On arrive à Montarcher,

Vue depuis le balcon de la chapelle.
Vue depuis le balcon de la chapelle.

Vue depuis le balcon de la chapelle.

Et puis il y a l'inévitable crevaison, David jouera de malchance et en aura trois en deux jours, ha ! ces débutants !

Et puis il y a l'inévitable crevaison, David jouera de malchance et en aura trois en deux jours, ha ! ces débutants !

Arrive l'heure du casse-croûte, on partage la salle à manger des gars de Savigneux en reconnaissance pour leur fameuse descente de Chalmazel qui sera début septembre. Ils font un peu des trucs bizarres mais bon, on ne dit rien !
Arrive l'heure du casse-croûte, on partage la salle à manger des gars de Savigneux en reconnaissance pour leur fameuse descente de Chalmazel qui sera début septembre. Ils font un peu des trucs bizarres mais bon, on ne dit rien !
Arrive l'heure du casse-croûte, on partage la salle à manger des gars de Savigneux en reconnaissance pour leur fameuse descente de Chalmazel qui sera début septembre. Ils font un peu des trucs bizarres mais bon, on ne dit rien !

Arrive l'heure du casse-croûte, on partage la salle à manger des gars de Savigneux en reconnaissance pour leur fameuse descente de Chalmazel qui sera début septembre. Ils font un peu des trucs bizarres mais bon, on ne dit rien !

Et nous voilà sur les Hautes-Chaumes.

Et nous voilà sur les Hautes-Chaumes.

Nous avons en ligne de mire notre point culminant, 1631 mètres

Nous avons en ligne de mire notre point culminant, 1631 mètres

Les moutons remplacent les vaches de la dernière fois.
Les moutons remplacent les vaches de la dernière fois.

Les moutons remplacent les vaches de la dernière fois.

Petit à petit nous nous approchons de Pierre sur Haute.

Petit à petit nous nous approchons de Pierre sur Haute.

La vue est dégagée sur les monts Dôme.
La vue est dégagée sur les monts Dôme.

La vue est dégagée sur les monts Dôme.

Les copains semblent contents.
Les copains semblent contents.

Les copains semblent contents.

Nous descendons au col du Béal et de là il nous reste 8 kilomètres pour arriver au col de la Loge et retrouver Daniel qui nous attend. Ciel bleu et soleil toute la journée mais comme nous sommes en altitude pas de chaleur étouffante.

Nous descendons au col du Béal et de là il nous reste 8 kilomètres pour arriver au col de la Loge et retrouver Daniel qui nous attend. Ciel bleu et soleil toute la journée mais comme nous sommes en altitude pas de chaleur étouffante.

Et c'est reparti en sens inverse, sur un autre tracé bien sûr. Après quelques kilomètres les sentiers sont impraticables, les forestiers sont passés et ont laissé des branches et des arbres au milieu. Nous "jardinons" pendant un certain temps au milieu de la forêt avant de retrouver des chemins praticables.

Et c'est reparti en sens inverse, sur un autre tracé bien sûr. Après quelques kilomètres les sentiers sont impraticables, les forestiers sont passés et ont laissé des branches et des arbres au milieu. Nous "jardinons" pendant un certain temps au milieu de la forêt avant de retrouver des chemins praticables.

Nous perdons tout de même pas mal de temps à pousser.

Nous perdons tout de même pas mal de temps à pousser.

A la loge de la morte nous nous arrêtons déjeuner, il reste encore environs 40 kilomètres à parcourir. Là nous rencontrons des gens charmants qui nous proposent de l'eau.

A la loge de la morte nous nous arrêtons déjeuner, il reste encore environs 40 kilomètres à parcourir. Là nous rencontrons des gens charmants qui nous proposent de l'eau.

Il n'y a pas que les vaches et les moutons qui montent en estives,
Il n'y a pas que les vaches et les moutons qui montent en estives,

Il n'y a pas que les vaches et les moutons qui montent en estives,

les ruches et les abeilles qui vont de paire s'y trouvent aussi.

les ruches et les abeilles qui vont de paire s'y trouvent aussi.

Vue depuis la jasserie de Garnier.

Vue depuis la jasserie de Garnier.

Quelques kilomètres plus tard nous sommes à sec, nous nous arrêtons chez un couple de braves gens qui ont dû un jour pédaler aussi et qui nous laissent faire le plein à la source. Les anciens sont contents de nous rencontrer et tchatchent. C'est pas le tout mais on est pas arrivé, au revoir monsieur-dame, portez-vous bien.

Quelques kilomètres plus tard nous sommes à sec, nous nous arrêtons chez un couple de braves gens qui ont dû un jour pédaler aussi et qui nous laissent faire le plein à la source. Les anciens sont contents de nous rencontrer et tchatchent. C'est pas le tout mais on est pas arrivé, au revoir monsieur-dame, portez-vous bien.

Rigolo ce jardin avec ses épouvantails. Nous avons bien aimé papa, maman vache et leur veau.
Rigolo ce jardin avec ses épouvantails. Nous avons bien aimé papa, maman vache et leur veau.

Rigolo ce jardin avec ses épouvantails. Nous avons bien aimé papa, maman vache et leur veau.

Dernière bosse et nous arrivons à Margerie, Daniel est à l'arrivée avec des boissons fraîches et de quoi grignoter. Quel bon week-end nous avons passé, nous nous sommes tous fort bien entendus et nous avons su profiter des bons moments passés ensemble.

Dernière bosse et nous arrivons à Margerie, Daniel est à l'arrivée avec des boissons fraîches et de quoi grignoter. Quel bon week-end nous avons passé, nous nous sommes tous fort bien entendus et nous avons su profiter des bons moments passés ensemble.