Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Mag

Le Blog de Mag

Menu
SAINT RESTITUT

SAINT RESTITUT

Départ de la chambre d'hôtes à Saint Restitut, Daniel ira marcher  avec nos hôtes tandis que je me suis concocter des parcours pour 4 jours qui ont l'air superbes sur la carte.

Départ de la chambre d'hôtes à Saint Restitut, Daniel ira marcher avec nos hôtes tandis que je me suis concocter des parcours pour 4 jours qui ont l'air superbes sur la carte.

Au début, je m'embrouille un peu, je manque un sentier et me retrouve à faire le parcours à l'envers, ce n'est peut-être pas une bonne idée. Par contre je suis contente de m'être trompée car je n'aurai pas eu cette vue sur le village de Clansayes. Les premiers kilomètres sont difficiles tant en descente qu'en montée mais ensuite de beaux monotraces me rassurent quand à la suite du circuit.

Au début, je m'embrouille un peu, je manque un sentier et me retrouve à faire le parcours à l'envers, ce n'est peut-être pas une bonne idée. Par contre je suis contente de m'être trompée car je n'aurai pas eu cette vue sur le village de Clansayes. Les premiers kilomètres sont difficiles tant en descente qu'en montée mais ensuite de beaux monotraces me rassurent quand à la suite du circuit.

Entre deux bouquets d'arbres on aperçoit les tours de Montségur sur Lauzon.

Entre deux bouquets d'arbres on aperçoit les tours de Montségur sur Lauzon.

Et c'est le village tout entier que je découvre après quelques kilomètres. Les photos s'arrêteront là pour aujourd'hui car un ennui mécanique m'oblige à rentrer par la route au plus court, il faut que ça se produise à chaque fois que nous sommes loin de la maison, poisse ! A priori c'est réparé donc demain, BANZAÏ...

Et c'est le village tout entier que je découvre après quelques kilomètres. Les photos s'arrêteront là pour aujourd'hui car un ennui mécanique m'oblige à rentrer par la route au plus court, il faut que ça se produise à chaque fois que nous sommes loin de la maison, poisse ! A priori c'est réparé donc demain, BANZAÏ...