Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Mag

Le Blog de Mag

Menu
2 JOURS DANS LE FOREZ

2 JOURS DANS LE FOREZ

Il y avait Marie, Elodie, Stéphane, Jean-Paul, Vincent, Fabien, Thierry et Olivier au départ de Margerie-Chantagret samedi matin.

Il y avait Marie, Elodie, Stéphane, Jean-Paul, Vincent, Fabien, Thierry et Olivier au départ de Margerie-Chantagret samedi matin.

Olivier a oublié son casque et devra donc descendre prudemment. Quand à Elodie son rire contagieux, sa bonne humeur et sa gouaille ont fait le bonheur de l'équipe.

Olivier a oublié son casque et devra donc descendre prudemment. Quand à Elodie son rire contagieux, sa bonne humeur et sa gouaille ont fait le bonheur de l'équipe.

Jean-Paul notre copain de Vienne est de la partie mais comme souvent lorsqu'il sort avec nous il a un ennui sur le VTT. Aujourd'hui il casse son dérailleur, rapidement Jésus lui fait une réparation de fortune mais il ne fera pas de miracle ! et Jean-Paul devra mouliner sur le plat et se laisser porter en descente jusqu'à l'arrivée.

Jean-Paul notre copain de Vienne est de la partie mais comme souvent lorsqu'il sort avec nous il a un ennui sur le VTT. Aujourd'hui il casse son dérailleur, rapidement Jésus lui fait une réparation de fortune mais il ne fera pas de miracle ! et Jean-Paul devra mouliner sur le plat et se laisser porter en descente jusqu'à l'arrivée.

Il n'est pas beau ce sentier ? j'adoooooooooooore !

Il n'est pas beau ce sentier ? j'adoooooooooooore !

Au col de Baracuchet, nous faisons la pause casse-croûte. Les voilà tous vautrés dans l'herbe !
Au col de Baracuchet, nous faisons la pause casse-croûte. Les voilà tous vautrés dans l'herbe !

Au col de Baracuchet, nous faisons la pause casse-croûte. Les voilà tous vautrés dans l'herbe !

L'équipe du samedi au complet.

L'équipe du samedi au complet.

On parcourt les sentiers des hautes chaumes, ces plateaux désertiques où rien ne pousse sauf de l'herbe.
On parcourt les sentiers des hautes chaumes, ces plateaux désertiques où rien ne pousse sauf de l'herbe.

On parcourt les sentiers des hautes chaumes, ces plateaux désertiques où rien ne pousse sauf de l'herbe.

Les moutons sont en estive, nous passons au milieu
Les moutons sont en estive, nous passons au milieu
Les moutons sont en estive, nous passons au milieu

Les moutons sont en estive, nous passons au milieu

tout en prenant soin d'ouvrir
tout en prenant soin d'ouvrir
tout en prenant soin d'ouvrir

tout en prenant soin d'ouvrir

et de refermer les barrières des pâtures.
et de refermer les barrières des pâtures.

et de refermer les barrières des pâtures.

Au loin dans le trou, le village de Sauvain.

Au loin dans le trou, le village de Sauvain.

Marie et son fabuleux sourire, Chouchou et son moral à toute épreuve.
Marie et son fabuleux sourire, Chouchou et son moral à toute épreuve.

Marie et son fabuleux sourire, Chouchou et son moral à toute épreuve.

A Pierre sur Haute le brouillard nous a précédé

A Pierre sur Haute le brouillard nous a précédé

inutile de vous dire qu'il fait froid, on se hâte d'enfiler coupe-vent et autres vêtements chauds.

inutile de vous dire qu'il fait froid, on se hâte d'enfiler coupe-vent et autres vêtements chauds.

Marie sourire et Stéphane nous attendent, sagement assis dans l'herbe, à l'abri du vent. Ces deux là rouleront en tête sans faiblir pendant les deux jours.

Marie sourire et Stéphane nous attendent, sagement assis dans l'herbe, à l'abri du vent. Ces deux là rouleront en tête sans faiblir pendant les deux jours.

Panorama à Pierre sur Haute. Ensuite on descend jusqu'au col du Béal, lorsqu'on y passe la fête des myrtilles bat son plein, on y déguste une tartelette arrosée d'un café.
Panorama à Pierre sur Haute. Ensuite on descend jusqu'au col du Béal, lorsqu'on y passe la fête des myrtilles bat son plein, on y déguste une tartelette arrosée d'un café.
Panorama à Pierre sur Haute. Ensuite on descend jusqu'au col du Béal, lorsqu'on y passe la fête des myrtilles bat son plein, on y déguste une tartelette arrosée d'un café.

Panorama à Pierre sur Haute. Ensuite on descend jusqu'au col du Béal, lorsqu'on y passe la fête des myrtilles bat son plein, on y déguste une tartelette arrosée d'un café.

Dernière ligne droite avant le col de la Loge.
Dernière ligne droite avant le col de la Loge.
Dernière ligne droite avant le col de la Loge.

Dernière ligne droite avant le col de la Loge.

Fabien, à gauche, nous offre une bière pour arroser sa fille née il y a peu de temps. Il rentrera le soir même et il ramènera Jean-Paul qui hélas ne peut continuer le périple sans dérailleur. Entre temps Daniel qui ne peut pas rouler, nous a amené nos sacs avec nos affaires de rechange au gîte, il passera la soirée et la nuit sur place.

Fabien, à gauche, nous offre une bière pour arroser sa fille née il y a peu de temps. Il rentrera le soir même et il ramènera Jean-Paul qui hélas ne peut continuer le périple sans dérailleur. Entre temps Daniel qui ne peut pas rouler, nous a amené nos sacs avec nos affaires de rechange au gîte, il passera la soirée et la nuit sur place.